Trucs & Astuces diététique

Le jeûne est un bon moyen de purification humorale

J’aimerai vous parler aujourd’hui du jeûne. Pourquoi pratiquer un jeûne ? Pas pour maigrir, ce ne sera pas notre propos aujourd’hui. Un jeûne est souvent utile parce qu’un simple changement d’alimentation ne suffit pas toujours pour retrouver instantanément la pleine forme.

L’organisme est encrassé et les mécanismes de digestion et d’assimilation sont altérés. Le candidat à l’alimentation naturelle est le plus souvent un intoxiqué chronique qui l’ignore.

Les cellules de notre corps reçoivent leur nourriture apportée par le sang et la lymphe, après transformation dans l’estomac et dans l’intestin, neutralisation des toxines et absorption des substances énergétiques au passage par le foie. Vient ensuite la circulation en retour des produits de désassimilation : élimination, par les reins, des produits toxiques et, par l’intestin, des déchets de la digestion. S’il arrive à certaines cellules de ne plus remplir convenablement leur mission, c’est rapidement le risque d’empoisonnement.

Il est donc nécessaire de se laver, de se désintoxiquer. Le jeûne est un bon moyen de purification humorale.

On distingue plusieurs sortes de jeûne

Le jeûne court à l’avantage de pouvoir être éventuellement répété sans difficulté.

Le demi-jeûne est le plus simple. Il ne demande ni lavement ni purgation. Il s’agit seulement de supprimer l’un des trois repas qui est remplacé par un verre d’eau pure. Il faut poursuivre cette pratique pendant huit jours au minimum et la reprendre de temps en temps. Elle donne de bons résultats pour les petites intoxications et chez les arthritiques.

Le jeûne de trente-six heures est total : on saute le repas du soir et les trois repas du jour suivant. On peut choisir le dimanche. Il faut boire des tisanes légères non sucrées, ou de l’eau. Les affections du foie, des voies urinaires et des organes digestifs s’en trouvent améliorées.

Le jeûne absolu se pratique comme suit : un jour de repos au lit avec eau, jus de légumes ou fruits absorbés dès qu’ils sont pressés le matin, à midi et le soir. C’est tout.

Attention ! C’est un jeûne tout à fait différents des précédents. Allié au repos (sommeil si possible, sinon somnolence et détente absolue), il déclenche la déshydratation des toxines, purifi l’organisme et vivifie les facultés mentales.

Pour découvrir vraiment les bienfaits incroyable du jeûne, je vous conseil de lire le livre de Herbert Shelton :

Qui est Herbert Shelton ?

Le docteur Herbert Shelton est surtout connu en France pour ses travaux sur les incompatibilités alimentaires (je compte faire un article dessus prochainement). Le docteur Herbert Shelton (1895-1985) est un Américain qui a écrit de nombreux ouvrages d’hygiène naturelle de grand bon sens.

Voici quelques uns de ses conseils :

– Ne pas confondre faim et appétit, ce dernier n’étant peut-être que névrose gastrique.

– Ne manger que si on a vraiment faim et ne jamais manger à satiété.

– Fatigue, ennui, chagrin : ne rien manger, car la digestion exige du calme et de la gaité.

– Après un écart alimentaire, omettre le repas suivant.

– Ne pas s’étonner des crises de désintoxication ; finalement, elles font du bien à l’organisme.

Pour le Le docteur Herbert Shelton , les salades et les légumes, crus de préférence, doivent avoir, de loin, la priorité et constituer environ les trois quarts en poids du repas. Pour lui, les céréales et les huiles sont secondaires.

Il estime que l’idéal est le régime des trois repas : matin, repas de fruits, midi, repas amylacé, soir, repas de protéines.

Il semblerait que son système soit pauvre en protéines et trop riche en cellulose.

Un vidéo sur la pratique du jeûne

Pour conclure voici une vidéo a voir absolument sur le jeûne et qui a été diffusé récemment sur France 5.