L’arthrite n’apporte que de la douleur

Vos os se tiennent dans un grand nombre de points qui se situent précisément dans vos articulations : articulations des doigts, des orteils, du genou, de la hanche.

Partout où les os se rencontrent, il y a aussi le cartilage, une couche protectrice de caoutchouc qui assure à vos articulations de pouvoir plier en douceur et sans douleur.  Mais même votre cartilage ne ​​peut pas faire ce travail seul.

Une fine membrane appelée « synoviale » fournit le liquide qui lubrifie les différentes parties de l’articulation en mouvement. Lorsque le cartilage s’use, la synovie devient enflammée, le résultat est en général un cas « d’arthrose » ou « de la polyarthrite rhumatoïde ».

En ce qui concerne l’arthrose, le cartilage ne peut être abimé tant que l’os ne frotte sur l’os. Ceux qui souffrent d’arthrite savent que la maladie se développe progressivement sur une durée de vie, le résultat de l’usure sur vos os apparaîtra simplement au fil des ans.

Très peu de gens échappent à un certain degré d’arthrose, mais la gravité varie énormément d’un sujet à l’autre.

En fait, si vous êtes dans la cinquantaine, vous êtes susceptible d’avoir au moins une articulation touchée par l’arthrose. L’arthrose touche les hommes et les femmes de manière égale, pas de discrimination.

Dans la polyarthrite rhumatoïde, les dommages à la membrane synoviale sont la source d’éventuels problèmes.  Les médecins et les chercheurs ne sont pas absolument sûrs de ce qu’elle provoque, mais la plupart pensent que la polyarthrite rhumatoïde est une maladie dans laquelle le système immunitaire attaque effectivement certains tissus de l’organisme, y compris ceux qui relient les articulations et la membrane synoviale.

Les gens atteints de la polyarthrite rhumatoïde commencent par avoir les jointures rouges, raides, enflées et douloureuses, mais cela peut progresser jusqu’à la formation de tissu cicatriciel ou dans le pire des cas, jusqu’à ce que les os se fusionnent. À retenir cependant, la maladie peut même frapper dès l’adolescence.

COMMENT PRÉVENIR L’ARTHRITE

Investir un peu de temps à l’élaboration d’un bon exercice à faible impact sur vos os est un bon remède : roulement et étirement peuvent ajouter de très bons résultats en diminuant la douleur.  Les muscles que vous garderez forts vous aideront à protéger vos articulations contre l’usure.  De plus, le mouvement conserve la souplesse aux articulations.

C’est pourquoi vous devez protéger une mise en forme, même si vous avez 50 ans et plus.   Ne soyez pas comme ceux qui regardent les autres faire du jogging par la fenêtre…. La plupart d’entre eux soutiennent que c’est seulement pour les personnes qui ont été athlétiques toute leur vie, faux !  ou certains disent que l’exercice est fait pour les jeunes et de s’engager dans l’exercice leur fera plus de mal que de bien, là encore, faux !

  • Il y a aussi ceux qui s’excusent de leur manque de temps
  • Ou ils ont moins d’énergie qu’avant.

Par conséquent, il est temps de commencer à se débarrasser de ces douleurs.

Pour tout dire, la prévention de l’arthrite n’est pas une science exacte, mais les médecins ont découvert quelques façons de réduire votre risque. Voici comment :

  • Diminuer le surplus de poids

Pourquoi ?  La mesure la plus importante que l’on peut prendre pour prévenir l’arthrose du genou est de perdre du poids si vous êtes en surpoids.  Un surplus de poids impose un stress supplémentaire à vos genoux.  Si vous êtes à 10 kilos de trop, par exemple, vous mettez 60 livres par pouce carré de pression supplémentaire sur vos genoux à chaque fois que vous prenez un escalier.  Cette pression supplémentaire peut lentement mais sûrement abimé le cartilage de vos genoux, ce qui vous conduira forcément vers l’arthrite.

Une étude a clairement soutenu la théorie selon laquelle la perte de poids fait partie de la prévention, ce qui veut dire diminuer le risque de développer l’arthrose du genou.

Tout type d’étirement est bon aussi longtemps que vous ne faites pas de mouvements qui peuvent conduire à une contrainte musculaire : ceci a été confirmé par plusieurs professeurs de médecine en clinique à New York.

Essayez de faire un étirement lent et constant pendant 15 à 20 secondes, puis détendez-vous et répétez votre geste.  Il est préférable de faire des étirements de base pour ses membres avant un exercice, en particulier pour la course et la marche.  Mais c’est aussi une bonne idée de s’étirer chaque jour.  Demandez à votre médecin de vous renseigner sur les étirements qui pourraient vous donner de bons résultats ou qui peuvent réchauffer vos points d’arthrite les plus vulnérables.

  •  La marche : un bon exercice

Prenez une longue marche au moins trois fois par semaine ou participer à un cours d’éducation physique ou à un exercice de routine qui maximise vos résultats tout en étant satisfaisants pour respecter votre degré de la maladie.  Il n’existe aucune preuve que la course est mauvaise pour les articulations, mais rappelez-vous, elle peut aggraver une blessure si vous en avez déjà une.  N’oubliez pas de vérifier avec votre médecin avant de commencer un nouveau programme d’exercice.

Considérez que de toutes les saines habitudes de vie, l’exercice est la plus importante.  C’est indiscutable parce que l’être humain est conçu pour être actif.  Par conséquent, il est vraiment important que les gens fassent de l’exercice, afin de rester en bonne santé et garder leurs articulations à l’abri d’une usure prématurée.

Il suffit de garder à l’esprit que le corps doit se tenir en forme!  Les gens en santé vous le diront !  Et ce n’est pas si difficile qu’on peut le penser.

À vous d’en faire l’expérience, commencez maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *