Les pensées sont comme des nuages

Considérez vos pensées comme des nuages…

Les pensées ne sont que des productions de notre esprit. Ce sont des phénomènes au même titre que les nuages.

Les nuages apparaissent et disparaissent à la faveur de certaines causes et conditions. Ils se construisent et se déconstruisent. Ils se transforment, ils ne restent pas figé dans un état.

Parfois les nuages sont blancs, parfois ils sont gris. Ils peuvent être plus sombre. Ils changent sans cesse puis disparaissent.

Nos pensées sont comme ces nuages. Elles n’ont pas de réalité solide. Parfois nous avons beaucoup de pensées, parfois nous en avons moins. Des pensées négatives peuvent apparaitre. Heureusement, notre esprit peut être traversé par des pensées positives. Cela dépend des moments. Notre état intérieur varie, tout comme le ciel.

Notre manière d’accueillir nos pensées est très importante puisque nos pensées conditionnent notre vie. Si nous avons des pensées négatives, nous allons agir négativement. Au contraire, en nourrissant notre esprit de pensées positives, nos comportements deviennent plus appropriés à nous apporter la paix.

Nous avons vu dans les articles précédents qu’il était important d’apprendre à ne pas accorder d’importance à ses pensées afin de ne pas les suivre. Si nous arrivons à rester présent lorsque des pensées s’élèvent en nous, elles finissent par disparaitre. Bien sûr, certaines pensées très puissantes finiront par réapparaitre tôt ou tard jusqu’à ce que nous soyons totalement attentif.

Mais tant que nous donnons de l’importance à nos pensées, tant que nous bagarrons avec elles, elles se renforcent et restent dans notre conscience.

Cet exercice d’apparence très simple est extrêmement difficile à pratiquer. Nous avons tellement l’habitude de prendre nos pensées pour vrai. Nous ne savons pas rester tranquille.

Dès qu’une pensée nous traverse l’esprit, nous la saisissons et partons avec elle. Nous n’arrivons pas à nousdétacher de nos pensées. Le problème c’est qu’elles finissent par diriger notre vie. Nous ne nous en rendons plus compte. Cela est devenu automatique.

Que se passe t-il habituellement ?

Nous ne sommes pas attentif. Nous vivons dans l’inconscience. Nous nous répétons que nous sommes nul ou encore que c’est vraiment affreux ce qui nous arrive. Nous nous plaignons des remarques d’untel, nous angoissons à propos d’une situation. Du coup, toute notre attention est fixée sur le problème.

Nous entretenons de nombreuses pensées négatives, sans nous en rendre compte. Nous sommes bloqué dans un système de pensée unique et nous n’arrivons pas à nous en défaire.

Pourtant, nous ne voulons plus souffrir. Nous voulons du calme, de la tranquillité.

Je suppose que c’est ce que vous cherchez aussi… C’est bien parce que vous en avez assez que vos pensées dirigent votre vie que vous apprenez à mieux vous connaitre. Vous en avez assez, tout comme moi de répéter sans cesse les mêmes erreurs. Vous voudriez comprendre comment votre mental fonctionne afin de vous libérer de la négativité.

Simplement quelque chose vous échappe. Vous ne savez pas comment faire pour penser et agir autrement. Vous ne savez pas comment avoir ce recul afin de ne pas être emporté par vos émotions.

Pour être plus en paix avec vous-même vous devriez apprendre à ne plus suivre systématiquement vos pensées. Elles vous trompent sans arrêt donc pourquoi les croire ?

Pour ma part je m’efforce chaque jour d’être un peu plus conscient de mes pensées. Je les observe. Ce n’est pas toujours évident mais j’obtiens des résultats. J’arrive plus facilement à lâcher prise de ce mental envahissant.

Parfois j’arrive à rester présent, parfois elles m’entraînent. Mais ce n’est pas grave. Ce qui compte c’est d’implanter de nouvelles habitudes. Avec le temps, tout cela se renforce des changements apparaissent en nous. Nous commençons à voir les choses différemment. Certaines pensées n’ont plus la même influence sur nous. Nous comportements changent aussi.

Vous pouvez vous aussi apprendre à observer vos pensées afin de vous en détacher. Cela aura pour effet de vous rendre plus souple vis-à-vis de vous-même.

Faites-le pour voir. Rien que 10 mn par jour pour commencer. Qu’est-ce que vous avez à perdre ?

Jusqu’ici vous avez écouté vos pensées, vous les avez suivi. Qu’est-ce que cela vous a apporté ? Soyez présent et attentif à votre dialogue intérieur. Ne vous mettez pas la pression. Ce n’est pas grave si vous vous surprenez. à vous attacher à vos pensées, au contraire c’est bénéfique. Ce qui importe c’est l’attitude que vous développez.

.Puis notez vos résultats. Comment vous sentez-vous après 3 semaines de pratique ? Remarquez s’il y a une différence puis décidez ou non de poursuivre. Cela ne vous engage en rien !

Gardez à l’esprit que vos pensées sont comme des nuages. Je précise que ce concept nous vient du bouddhisme mais que je ne suis pas bouddhiste, je m’inspire des grandes traditions sans y appartenir.

Qui vous demande de suivre vos pensées ? Qui vous demande de vous y accrocher ? Laissez-les passer tranquillement dans votre ciel mental. Accueillez-les simplement. Observez ces manifestations qui s’opèrent en vous.

Vos pensées se construisent à la faveur de certaines causes et conditions. Elles sont parfois très agitées lorsque c’est la tempête. Ce n’est pas grave, ça finit par passer. Rester juste là, soyez présent à ce qui s’élève en vous, sans analyser, sans vous juger.

Vous verrez, cela fait un bien fou !

Passez une agréable semaine et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez besoin de précision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *