Patientez, vos angoisses finiront bien par s’en aller !

Etes-vous impatient de vous débarrasser de vos angoisses ?

Nous allons voir dans cet article comment vos angoisses peuvent s’en aller plus facilement.

Vous avez l’impression que vos angoisses ne finissent jamais. Vous avez pourtant tout essayé mais rien y fait. Peut-être vous paraissent-elles même plus solides qu’avant.

Je me suis longtemps débattu avec mes angoisses. J’étais comme vous, je cherchais à m’en défaire par tous les moyens. Finalement, elles ont fini pour la plupart par disparaître totalement. Cela ne s’est pas fait en un jour. Il n’y a rien de magique. Je ne vous dis pas que je ne ressens plus aucune peur ni appréhension. Il faut beaucoup d’entrainement pour être pleinement serein. Simplement mon attitude a beaucoup changé. Je ne suis plus constamment en train de m’angoisser pour un rien. J’arrive à prendre du recul, du coup je suis plus détendu.

Vous vous demandez très certainement comment faire pour que vos angoisses ne vous déstabilisent plus. En fait, vous n’avez rien à faire ! Je veux dire par là que vous ne devez pas chercher à vous en débarrasser par votre volonté. Vous avez dû remarquer que plus vous vous débattez avec vos angoisses plus elles perdurent. Vous devez donc les accueillir telles quelles sont, les observer afin de les connaître. Cela demande un esprit d’ouverture et un grand courage. Si vous arrivez à ressentir les symptômes de vos angoisses sans en avoir peur, sans chercher à les faire partir alors vous avez gagné. Et le maître mot dans tout cela c’est la patience !

Si vous êtes impatient de vous débarrasser de vos angoisses elles n’ont aucune chance de s’en aller. Vous devez au contraire être prêt à les accepter totalement. Vos angoisses font partie de vous. Elles sont le résultat d’une manière de penser et d’agir. Elles se sont renforcé avec le temps. Toute votre histoire, votre passé, vos rencontres ont façonné votre état d’esprit. Comprenez bien que vous avez pris l’habitude de vous angoisser, mais que vous pouvez changer vos habitudes. Et vous devez justement commencer par prendre l’habitude d’accepter vos angoisses. Vouloir les rejeter c’est comme refuser une partie de vous. Plus vous apprenez à vivre avec vos angoisses, moins elles vous impressionnent.

Et comme je vous le disais, il vous faut apprendre la patience. Car derrière cette envie pressante de vous débarrasser de vos angoisses il y a beaucoup d’impatience. Arrêtez de vous débattre avec vos angoisses.Cessez de vouloir les contrôler, cessez de leur donner du pouvoir et elles finiront par s’en aller comme elles sont apparues.

« la patience n’est pasla capacitéd’attendre, mais la capacité à garderune bonne attitudeen attendant »

Etre patient

Apprenez dès maintenant à être patient. Ne croyez pas que la patience est un don et que vous n’avez pas cette capacité. Vous pouvez devenir patient, même si vous avez l’habitude d’être agité. C’est un entraînement. Vous n’avez pas besoin d’attendre pour cela. Vous pouvez commencer maintenant. Apprenez à rester tranquille lorsqu’un évènement vous perturbe. Au lieu de vous débattre inutilement, observez ce qui se passe en vous. Soyez à l’écoute de vos sensations corporelles. Observez vos pensées, sans vous y attacher. Restez simplement présent à ces phénomènes qui apparaissent en vous.

Un exercice pour renforcer sa capacité à devenir patient

Bien entendu, au départ cela paraît difficile, mais vous ne devez pas vous décourager. Pour renforcer votre capacité à devenir patient, vous pouvez vous exercer chaque jour en consacrant une quinzaine de minutes à vous concentrer sur un objet. On peut utiliser la respiration ou le corps comme objet. On peut aussi se servir d’un dessin ou d’une bougie que l’on pose devant soi. D’ailleurs, je vous recommande au départ de commencer par vous entraîner sur un objet extérieur si vous avez beaucoup de mal à rester tranquille. Cet exercice qui s’intitule la concentration intérieure vous permettra de devenir pus stable. Vous allez peu à peu réussir à vous dés-identifier de toutes vos pensées envahissantes. Mais là encore il s’agit de faire preuve de patience. Vous ne devez pas chercher à atteindre un état de relaxation. le but est d’apprendre à devenir plus conscient, plus attentif à ce qui s’élève en vous.

Si cela vous intéresse, vous avez la possibilité de télécharger cet exercice en remplissant le formulaire en dessous de l’article. Si vous le répétez chaque jour, vous construirez déjà de bonnes bases. Une fois que vous aurez acquis une plus grande maîtrise de vous-même vos pourrez renforcer votre stabilité intérieure avec d’autres exercices complémentaires. J’aurai l’occasion de vous les présenter dans de futurs articles. Soyez patient !

Sachez que tous ces efforts que vous faites dès maintenant vous seront utiles pour plus tard. On se retrouve dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *