Quelle attitude avoir face à une personne agressive ?

Un des enseignements que je m’efforce d’appliquer au quotidien est de ne pas réagir face aux personnes agressives. Ce n’est pourtant pas toujours évident de gérer les insultes et autres provocations. Heureusement il existe des moyens de faire face à ces situations embarrassantes. Tout est encore une fois une question d’attitude. Nous allons voir dans cet article comment faire pour ne plus se laisser affecter par la colère et les sauts d’humeur des autres. Il s’agit de la partie théorique. La partie pratique fera l’objet d’un prochain article.

Il y a quelques temps je me trouvais avec une personne qui a des aprioris sur moi et qui se montre très souvent hautaine, agressive. Je suis maintes fois tombé dans le piège de la réaction face à ses comportements. Toute cette agressivité qu’elle projetait sur moi me renvoyait à moi-même, à ma propre histoire, à mes agissements. J’ai compris par la suite que cette personne ne faisait que réveiller ma propre agressivité refoulée en moi…

Bataille de l’égo

Ce jour là j’aurais pu retomber dans ce jeu malsain et inutile, dans ce combat de coq ou chacun veut prouver à l’autre qu’il est le plus fort. Car il s’agit de cela en réalité. Nous ne supportons tellement pas d’être bousculé. Nous n’aimons pas avoir tort, perdre et nous sentir inférieure. C’est pour ces raisons que nous réagissons.

Lorsque notre égo en prend un coup nous n’avons à première vu que deux choix possibles.

Soit nous nous nous faisons tout petit. Nous nous laissons écraser par l’autre et nous posons en victime. S’ensuit alors un sentiment de culpabilité et une baisse d’estime de soi accompagné d’une grande tristesse et une incompréhension.

Soit nous nous rebiffons. Nous refusons d’accepter la critique et la colère de l’autre. Donc il se produit un affrontement entre les deux personnes. Dans ce cas chacun déverse son agressivité sur l’autre. On assiste alors à un conflit ou l’intention de chacun est d’écraser l’autre pour ne pas perdre la face et se sentir inférieure. C’est une attitude très orgueilleuse !

Je peux vous dire que ces deux choix “ordinaires” n’apportent pas le bonheur.

Je me suis souvent senti humilié, ne sachant quoi répondre et comment agir face à la colère et à l’agressivité de certaines personnes. J’ai aussi adopté une attitude agressive. Cela n’a pas été très heureux non plus. Se laisse faire ou blesser une personne pour ne pas souffrir  fait naitre en soi un sentiment de culpabilité et nous entretient dans la négativité. Nous nous jugeons dans les deux cas comme une mauvaise personne. De plus ces deux comportements ne peuvent nous apporter le bonheur.

Ne pas se voiler la face

C’est important de reconnaitre que l’autre nous a fait du tort. Il ne sert à rien de faire semblant de ne pas être affecté. On ne peut tricher avec ses émotions. Si l’on se fait croire que tout va bien alors qu’on a été affecté par l’attitude humiliante d’une personne, cela finira par nous jouer des tours. Ce malaise généré en nous ressortira dans une autre situation, qu’on le veuille ou nous. Et cela pourra même être encore plus violent. Il ne faut surtout pas bloquer ses émotions. Je l’ai appris à mes dépends. Cela m’a entrainé dans la dépression.

En cas de confrontation violente (qu’elle soit verbale ou physique), il est conseillé de laisser circuler ses émotionset de s’écouter. Cela peut provoquer une gêne, mais ce sera beaucoup plus libérateur que de faire abstraction de ses sentiments négatifs.

Concrètement si par exemple nous éprouvons de la tristesse après une dispute, accueillons pleinement ce sentiment et regardons-le en face. Il faut avoir le courage d’accepter ce qui s’élève en nous. Sans se juger. Juste observer ce qui se passe. Simplement reconnaitre que cette situation a généré un sentiment négatif en nous. Qu’est- ce que cet évènement réveille en moi ? Qu’est-ce qui me touche ? A quelle épisode de ma vie ce conflit est-il lié ? Qu’est-ce que je ressens ? Par ce simple constat nous avons la possibilité de libérer nos tensions.

Faire la part des choses

Il faut savoir également faire la différence entre la personne et les actes qu’elle commet. Chacun d’entre nous a une histoire différente, un passé plus ou moins douloureux. Chacun voit les choses à sa façon. Personne n’a le même point de vue sur la vie. C’est pour cela que les gens ont du mal à s’entendre et à communiquer.

Ce concept est très important à comprendre car à partir de là nous pouvons voir les autres avec un œil différent. Cela nous permet de reconnaitre que si une personne se trouve malveillante envers nous celaa ne veut pas dire que cette personne est mauvaise. C’est tout simplement parce qu’elle est prisonnière de ses conditionnements, de ses vues fausses. En quelque sorte elle s’entretient dans ses idées toutes faites, dans ses croyances. Et si nous croisons son chemin elle va par exemple sortir son agressivité sur nous, non pas parce que nous le méritons, mais parce que notre présence, notre attitude va réveiller en elle ses sentiments négatifs. En fait lorsqu’une personne se met en colère contre nous, ce n’est pas nous qui sommes visés. C’est l’image qu’elle a de nous. Seulement si nous manquons de stabilité et de confiance en nous nous prendrons la colère de l’autre en pleine poire. En reconnaissant que cette personne est emportée par ses émotions et que nous sommes simplement la cible idéale pour elle en ce moment, nous sommes sur la bonne voie.

J’ai mis un certain temps à intégrer que nous sommes sujet à d’innombrables attaques et que c’est en nous que se trouve la clé pour y faire face. Nous ne pouvons pas changer directement les autres, mais nous pouvons porter un autre regard sur les choses. Les gens qui s’affirment, qui ne se laissent pas impressionner par les autres ont trouvé cette assise. Ils ont la capacité de prendre du recul et de ne pas rentrer dans le jeu pervers de l’autre.

Cela demande un gros travail intérieur de ne plus être affecté par les comportements agressifs des autres. Il faut avant tout se reconstruire, reconnaitre sa valeur et apprendre à se faire confiance et à s’affirmer. Etre conscient de ses capacités et reconnaitre que les autres ne sont pas mauvais. Ils sont simplement prisonniers de leurs vues fausses et n’arrivent pas à gérer leurs émotions.

C’est très bien de savoir tout cela. Mais pour véritablement faire face à l’agressivité des gens il n’y a pas d’autre manière que de vivre des expériences en pleine conscience. La théorie est une chose, mais la pratique en est une autre. C’est en pratiquant encore et encore, en observant et en étant totalement présent, à l’écoute de nous-même que l’on peut réussir à se libérer.

Les points importants à retenir pour ne plus subir l’agressivité des autres
  • Apprendre à gérer sa propre agressivité
  • ne pas jouer le rôle de victime
  • l’agressivité des autres leurs appartient
  • tout est une question d’attitude, de point de vue
  • être à l’écoute et observer
  • reconnaitre nos sentiments négatifs
  • laisser les émotions circuler
  • prendre du recul
  • nous souffrons, les autres aussi
  • être conscient de nos comportements

J’espère que cet article vous aidera à modifier votre rapport avec les autres et envers vous-même. Il ne tient qu’à vous de ne plus subir et d’adopter une attitude qui vous permettra de gérer l’agressivité des autres.

A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *